Bienvenue à Niš, La ville natale de Constantin Le Grand

La dernière destination WizzAir au départ d'Eindhoven entend devenir une attraction culturelle

Lundi 8 août 2016 — À compter du mois d'août, la compagnie low cost WizzAir proposera une liaison directe entre Eindhoven et la ville serbe de Niš, une destination très peu connue de nombreux Belges. Ce choix n'est toutefois pas le fruit du hasard. À l'époque de l'Empire romain d'Orient, Niš, qui figure parmi les plus vieilles villes d'Europe, était une cité marchande importante. C'est également la ville natale de l'empereur Constantin Ier, fondateur de Constantinople (l'actuelle ville d'Istanbul). Les multiples découvertes archéologiques qui y ont été faites et ses nombreux bâtiments historiques font de Niš une véritable attraction culturelle. Troisième plus grande ville de Serbie avec ses 300 000 habitants, elle reste également une zone industrielle importante. 

Il n'est pas surprenant que Niš soit parfois confondue avec la station balnéaire homonyme de la Côte d'Azur. Cependant, hormis le fait que leur nom se prononce de la même manière, il n'y a que peu de similitudes entre les deux villes. Pour commencer, Niš ne se situe pas près de la mer, mais est traversée par le fleuve Nisava, un affluent de la Morava. Elle est en outre l'une des plus vieilles villes d'Europe et l'histoire y est bien plus présente. Ville natale de Constantin Ier, elle a toujours été une plaque tournante commerciale entre l'Empire romain d'Orient et l'Empire romain d'Occident. Elle est aujourd'hui encore l'une des plus importantes villes industrielles des Balkans (avec nombre d'entreprises actives dans l'électronique, la mécanique et le textile) et se situe sur un axe routier très fréquenté en direction des mers Adriatique, Égée et Noire.  Mais bien plus qu'une ville industrielle, Niš est un lieu où les amateurs de culture trouveront leur bonheur.

 

La forteresse de Niš, l'une des mieux conservées d'Europe

La forteresse de Niš est l'attraction par excellence de la ville. Elle a été construite par les Turcs durant la première moitié du XVIIIsiècle. Avec ses remparts longs de 2,1 km d'une hauteur de 8 m et d'une épaisseur de 2 m, la forteresse domine la ville. Elle est accessible au public et accueille tous les ans le célèbre festival de jazz Nisville, l'un des plus grands festivals des Balkans. Au pied de la forteresse se trouvent de nombreux petits cafés conviviaux où vous pouvez siroter une bonne Lav (bière locale).

 

La tour des Crânes

Érigé par les Turcs après la bataille du mont Čegar, Céle Kula, aussi appelé « tour des Crânes », est un monument lugubre datant du XIXsiècle. Cette tour a en effet été construite avec les crânes des soldats serbes morts au combat. Elle n'a pas été édifiée le long de la vieille route de Constantinople par hasard : elle signifiait clairement qu'il ne fallait pas s'opposer à l'Empire ottoman. À la suite de nombreux pillages, sur les 952 crânes utilisés à l'origine, il n'en reste aujourd'hui plus que 58. La tour est ouverte tous les jours aux visiteurs, sauf le lundi.

 

Le camp de concentration de Crveni Krst

Un autre vestige du riche passé guerrier de Niš est le camp de concentration de Crveni Krst (qui signifie « croix rouge »), l'un des rares camps de concentration encore ouverts au public. Quelque 35 000 Serbes, Roumains et Juifs déportés sont passés par Crveni Krst. Plus de 10 000 d'entre eux y ont perdu la vie. Le camp est ouvert tous les jours au public.

 

Mediana, site archéologique datant de l'époque de Constantin Ier

C'est à Naissus, le nom donné à Niš à l'époque romaine, qu'est né Constantin Ier, fondateur de Constantinople (l'actuelle ville d'Istanbul) et premier empereur chrétien. Mediana, un quartier résidentiel où habitait alors la bourgeoisie de Naissus, date de l'époque de son règne. Parmi les vestiges du site, on retrouve notamment une luxueuse villa comprenant des thermes, un château d'eau, des fresques et deux églises. Vous pouvez également trouver des ruines de l'époque de Constantin Ier à d'autres endroits de Niš. 

 

Tinkers Alley, le lieu de rendez-vous pour une soirée en ville

Dans Tinkers Alley, on remarque une fois encore que Niš a toujours été une ville marchande importante. Cette rue était autrefois exclusivement occupée par des chaudronniers et autres artisans. Aujourd'hui, les chaudronniers ont laissé la place aux établissements horeca locaux et l'essentiel ici est de voir et d'être vu à l'une des nombreuses agréables terrasses.

 

Dans les alentours : l'impressionnante Stara Planina

Stara Planina, aussi appelé Balkan mountain ou vieille montagne, se situe à une cinquantaine de kilomètres de Niš et est la plus haute chaîne de montagnes de Serbie dont les sommets s'élèvent jusqu'à 2 100 m d'altitude. En hiver, il se transforme en domaine skiable très apprécié tandis que l'été, il est possible d'y faire de nombreuses randonnées. Stara Planina constitue la frontière naturelle avec la Bulgarie. La partie serbe occupe une superficie de 1 800 km2 et est parsemée de chutes d'eau, de rivières de montagnes (où l'on peut pêcher la truite), de prairies et de forêts.

 

Les environs de Nis avec montagne Suva Planina et Svrljiške, ses villages picturesques et de ses vues imprenables, sont un paradis des randonneurs et des amateurs de montagne. Suva Planina, qui signifie montagne sèche en Serbe, est principalement formée de calcaire et la majeure partie de la montagne située aux alentours de 1500 m est dépourvue d'eau. Depuis les sommets Trem (1.809 m) ou Sokolov kamen (1.523 m) on peut admirer des vues inoubliables surplombant des pentes rocheuses et d'épaisses forêts de hêtres.

 

Le site pittoresque de Bojanine de vode, situé à 27 km de Nis, représente le point de départ de la plupart des sentiers de randonnées et des pistes cyclables.

 

La gorge de Sicevo est formée par la rivière Nišava. Profonde de 350 à 400 m, la gorge s'étire sur 17 km de long et  représente une partie fascinante du canyon. Elle est situé sur la route vers Sofia, à l'extrémité des pentes des monts Svrljiške Planine et Suva Planina.

 

Vol direct d'Eindhoven à Niš avec WizzAir

À compter du mois d'août, la compagnie aérienne low cost WizzAir effectuera deux vols directs par semaine (le lundi et le vendredi) entre Eindhoven et Niš. Il s'agit déjà de la deuxième destination serbe proposée par le transporteur hongrois au départ d'Eindhoven. WizzAir assure en effet aussi une liaison directe entre Eindhoven et Belgrade.

 

Plus d'infos sur www.wizzair.com, www.visitnis.com et www.serbia.travel